Mon expérience de peinture a été traversée par des années de pratique cinématographique. Mes choix picturaux entendent témoigner de cette réflexion, ils sont le fruit d'une étroite collaboration avec différents auteurs aussi bien autour de sujets politiques, sociaux que dans les domaines plastiques.

Ce que je cherche c’est un écho, un "contrepoint", proposer au regard, dans le temps d'une toile, un espace ouvert et silencieux mais néanmoins habité de toutes les images, de toutes les émotions décryptées, analysées, confrontées, juxtaposées au fil de ces années.

Et si dans ce temps-là, précisément, le véritable enjeu consistait à s'extraire de la fulgurance du monde d'images qui filent sous nos yeux, quotidiennement…

 

En vérité, une seule de ces images me hante et me guide, la toute première de la télé de mon enfance, une nuit de 69 où nous avons bien cru posséder enfin la lune. Mon image à moi, cette nuit-là, était celle de la terre vue depuis la lune. Alors, puisque j'en étais, il me fallait la parcourir.

 

Carré : à l'inverse du rond, partout présent dans la nature, le carré quant à lui n'y figure qu'exceptionnellement. L'angle droit est une création humaine, signe de civilisation.

C’est là, dans ces espaces carrés  que se situe mon champ d’observation.